Les 5 axes de recherche et de formation

Axe thématique 1 – « Texte, intertextualité et tradition »  Responsables : BOISLIVEAU Anne-Sylvie, CUTINO Michele, QUATTROCELLI Luana

 

Au centre de cet axe de l’ITI se place la textualité, comme ‘lieu épistémologique’ de rencontre entre tous ceux qui travaillent sur les religions dans une perspective philologico-historique.

Cette perspective sera abordée sous trois opérations de recherche et formation interconnectées :

1) Opération « Textes ». L’étude philologique et rhétorique des textes fondateurs et de leurs élaborations doctrinales, ou théologiques, constituera la base pour une véritable compréhension des faits religieux, permettant d’en affiner la compréhension, l’histoire et les enjeux. En effet, face à des documents fragiles, dispersés et souvent fragmentaires, qui constituent les textes fondateurs des religions, naît avant tout la nécessité d'étudier leurs paramètres, textuels et contextuels, et d'en retracer l’histoire de la transmission, en leur consacrant une activité de recherche et de formation spécifiques, de haut niveau. En effet la compréhension critico-textuelle des textes caractérisant les religions constitue la base incontournable pour une véritable compréhension historique des phénomènes religieux et pour le dialogue entre cultures/groupes religieux différents. Cette étude des textes religieux pourra être conduite de façon complète dans l’ITI proposé, avant tout parce qu’il comprend en son sein un nombre significatif de philologues qui s’occupent des productions religieuses ainsi que des spécialistes des différents codes/typologies textuels : il suffit de citer, à cet égard, l’apport essentiel qui peut venir des épigraphistes et des papyrologues strasbourgeois pour une compréhension des faits religieux qui ne se limite pas aux produits textuels ‘cultivés’ et reconnus comme normatifs. En outre, un regard nouveau pourra être porté dans cet ITI sur l’étude des textes fondateurs et de la littérature doctrinale en vertu de l’attention portée par beaucoup de ses chercheurs à l’intersection entre genres littéraires et élaboration théologique dans les différents systèmes religieux. Mais une perspective épistémologique encore plus novatrice dans l’approche des textes dans cet ITI sera produite par les interactions entre la philologie et les autres disciplines représentées dans l’institut

2) Opération « Intertextualité ».  L’étude de l’intersection entre ces textes (intertextualité) comme manifestation fondamentale d’une dimension interreligieuse permettra de mieux saisir les modalités de communication/échange entre les différents phénomènes/groupes religieux. Au centre de cet effort de compréhension philologico-historique des textes religieux il y aura, en effet, la reconstruction du milieu culturel de référence, c’est-à-dire du réseau des rapports que les textes et leurs auteurs ont instauré avec les textes que les précédent et avec ceux qui leur sont contemporains. En effet, l’approche intertextuelle se révèle fondamentale pour recomposer dans un cadre historiquement fondé les rapports entre les textes religieux ou théologiques et pour mieux saisir les modalités de communication entre les différents phénomènes/groupes religieux, qui se sont traduits soit dans un dialogue/échange soit dans l’opposition/polémique.  

3)  Opération « Tradition ». L’élaboration des traditions textuelles religieuses sera mise en lumière par l’étude des processus de canonisation, de réception et d’interprétation multiforme des textes fondateurs. Dans cette perspective, l’étude des transmissions textuelles dans les domaines religieux se configure non seulement comme reconstruction scientifique des parcours à travers lesquels les textes nous sont parvenus, mais aussi comme témoignage de la réception de ces textes dans les différents groupes religieux, de leur sélection/transformation/cristallisation visant à constituer des textes normatifs, et des processus complexes socio-culturels à travers lesquels on a attribué à certains textes un caractère sacré. On étudiera ainsi attentivement la constitution progressive de traditions interprétatives et doctrinales différentes, et des modalités à travers lesquelles, sur la base de cette définition d’un cadre normatif, on a repoussé aux marges certains textes, en en déterminant très souvent la disparition.

 

Les activités de cet axe, conformément aux trois opérations définies ci-dessus, se dérouleront concrètement autour des actions-‘phare’ suivantes :

Action 1 – La mise en place d’une collection d’ouvrages, co-dirigée par Luana Quattrocelli (UMR 7044 Archimède) et Michele Cutino (UR 4377 TCSR) spécifiquement consacrée à l’édition, au commentaire et à la traduction des textes religieux de référence, avec une attention particulière aux œuvres jamais publiées

Action 2 – La constitution d’un réseau international de chercheurs et enseignants-chercheurs sur les textes poétiques anciens et médiévaux de contenu exégétique et théologique (GIRPAM), coordonné par Michele Cutino (UR 4377 TCSR), visant à montrer les interactions entre langages et codes différents dans les ‘réécritures’ des différentes traditions religieuses.

Action 3 – La mise en place du groupe « Qur’an and Late Antiquity » entre chercheurs de différentes facultés et laboratoires de l’Unistra, piloté par Anne-Sylvie Boisliveau (UMR 7044 Archimède) et Thierry Legrand (UR 4378), avec l’aide de Houssaine Oussiali (UMR 7044 Archimède), qui permettra d’œuvrer à la mise en contexte du Coran dans une histoire plurielle et selon les critères rigoureux de la critique historique.

Action 4 – Le programme d'édition critique des œuvres complètes de Jean Gerson (acteur crucial de l'histoire religieuse au Moyen Âge), co-porté par Isabelle Iribarren (UR4377 TCSR) avec une équipe franco-américaine, visant la réévaluation de la transmission des œuvres de Gerson.

Action 5 – Création d’un groupe de travail transversal à l’ITI, comprenant en premier lieu les historiens des religions, les philologues et les canonistes, sur la fixation normative des textes fondateurs et sur les opérations de sélection qui ont conduit à la formation des différentes traditions religieuses et, par conséquent, à la constitution de traditions parallèles non canoniques.

Action 6 – Un programme de recherche intégrée sur les origines du christianisme , visant, à travers l’apport des philologues, des sociologues, des anthropologues et d’experts d’histoire comparée de religion compris dans l’ITI, à une interpretation pleinement historique de la naissance des premiers faits et groupes chrétiens.

Action 7 – Un programme de collaboration avec la bibliothèque « Estense » de Modène, piloté par Luana Quattrocelli  (l’UMR 7044 Archimède) pour l’étude et la valorisation du fond des manuscrits grecs produits pendant et après le Concile de Ferrare-Florence (1438-1439) sur l’unité des Églises, et appartenus au cardinal Bessarion, puis à Alberto Pio II da Carpi : catalogage des manuscrits, digitalisation et mise en ligne avec un apparatde méta-données d’ordre paléographique, codicologique et historique.

Axe thématique 3 – « Religion et Politique »  Responsables: DEBOOS Salomé, HUMM Michel, KAYNAR Erdal

Le programme vise à décloisonner les représentations sur les religions et le fait religieux, souvent binaires et idéologiquement orientées (sacré/profane, monothéisme/polythéisme, religion/magie, libéral/intégriste, etc.), et a pour finalité d’étudier, dans une perspective comparative, les systèmes religieux qui ont existé ou qui sont aujourd’hui encore vivants dans leur mode de fonctionnement interne et dans leurs interactions avec leur environnement sociétal. La recherche thématique interdisciplinaire et transversale, « Re-structurations religieuses : transformations internes et interactions externes », s’appuie tout autant sur l’étude textuelle et intertextuelle, sur la fabrique des identités et des altérités, sur les frontières sociétales entre religions et pouvoir politique, sur les pratiques rituelles et leurs objets matérialisant la croyance ainsi que sur les interactions entre religions, pratiques sexuelles et genre.


Aussi, l’axe Religions et Politique a pour objet d’étudier dans une perspective dialectique et interdisciplinaire les relations réciproques entre le fait religieux – entendu dans sa double acception étymologique à la fois grecque (thrēskeía) et latine (relegere & religere), qui désigne à la fois une communauté avec les dieux (avec ou sans croyance transcendantale) et un système d’obligations et de pratiques induit par cette communauté – et politique – entendu ici dans son sens large pour désigner à la fois l'organisation et l'exercice du pouvoir dans une société organisée et l’existence d'une communauté civique, ethnique ou nationale organisée selon des règles communes – afin de saisir les particularismes s’inscrivant dans les courants de pensées et transcendant le politique tout en mettant en scène le fait religieux.


Dans le cadre des activités de l’axe, nous proposons plusieurs moments forts de réflexion scientifique en lien direct avec la formation:
Séminaire de Recherche pluriannuel de l’Axe « Religions et Politique »


Ce séminaire de recherche a pour objet de recentrer la réflexion scientifique sur les concepts et notions de Pouvoir et de Religion, dans une dimension à la fois pluridisciplinaire et panchronique. Ce sera l’occasion de donner la parole à d’éminents collègues d’universités françaises et étrangères, chaque conférence sera suivie d’une discussion initiée par un discutant. Ce séminaire de recherche pluriannuel se déroule dans un premier temps sur trois années (septembre 2021 à juin 2024). Le colloque international à la fin de la troisième année (automne 2024), reprenant les temps forts de chacune des années du séminaire, nous permettra de redessiner trois autres années de séminaire de recherche (septembre 2025 à juin 2028).


Durée de chaque séance du séminaire de recherche : 2h
Périodicité : une fois par mois
Public : Master/ Doctorants/ collègues chercheurs
Lieu : Université de Strasbourg
Thématiques annuelles :
- Première année (2021/2022) : Religion d’Etat/ religions dans l’État
- Deuxième année (2022/2023) : Relations complexes entre Nation – Umma – Religion
- Troisième année (2023/2024) : Les minorités religieuses et la reconnaissance/ tolérance
étatique


Ecoles d’été/d’hiver :
Ces écoles s’adresseront aux étudiants de master 2 et aux doctorants, de France et de l’étranger, sélectionnés sur la base d’un dossier (parcours d’études, résultats et thème de recherche).
Lieu : Strasbourg. D’autres lieux sont en cours d’exploration.
Durée : trois journées (arrivée la veille – départ en fin d’après-midi le troisième jour)


Master Class :
Les Master Class seront le lieu d’échange avec des chercheurs spécialisés sur une thématique de notre axe. Elles donneront lieu à une collaboration rapprochée dans le cadre de séminaires
de recherches d’une part, et de publications scientifiques d’autre part.


Contacts :
Salomé Deboos : deboos@unistra.fr
Michel Humm : michel.humm@unistra.fr
Erdal Kaynar : kaynar@unistra.fr